System Messages

warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/httpv/drupal/sites/all/modules/patched/apachesolr/apachesolr.module on line 1349.

Frais de scolarité universitaires, 2014-2015

Voir aussi

Les frais de scolarité vont continuer d'augmenter (Journal de Montréal)

Réactions

Les étudiantes et étudiants paient davantage et terminent leurs études plus pauvres (FCÉÉ)

Les étudiants canadiens inscrits à temps plein à un programme de premier cycle ont payé en moyenne 3,3 % de plus cet automne en droits de scolarité pour l'année universitaire 2014-2015 qu'ils ne l'ont fait un an plus tôt. Une augmentation similaire a été observée en 2013-2014.

À titre de comparaison, l'inflation, telle que mesurée par l'Indice des prix à la consommation, était de 2,1 % entre juillet 2013 et juillet 2014 et de 1,3 % entre juillet 2012 et juillet 2013.

Les étudiants inscrits au premier cycle ont payé en moyenne 5 959 $ en droits de scolarité en 2014-2015, comparativement à 5 767 $ l'année précédente.

Les droits de scolarité ont augmenté dans toutes les provinces, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador, où ils sont gelés depuis 2003-2004 tant pour les étudiants inscrits au premier cycle que pour ceux inscrits aux deuxième et troisième cycles.

Ailleurs au pays, les hausses des droits de scolarité des étudiants inscrits au premier cycle ont varié entre 1,0 % en Alberta et 4,0 % en Saskatchewan.

Les étudiants inscrits au premier cycle à Terre-Neuve-et-Labrador (2 631 $) et au Québec (2 743 $) ont continué à payer les droits de scolarité moyens les moins élevés.

En comparaison, les étudiants inscrits au premier cycle en Ontario ont payé les droits de scolarité moyens les plus élevés au Canada, soit 7 539 $, suivis des étudiants de la Saskatchewan (6 659 $).

Les droits de scolarité moyens des étudiants canadiens inscrits au premier cycle en dentisterie, en médecine et en pharmacie continuent d'être les plus élevés

Comme cela a été le cas lors des années précédentes, les étudiants inscrits au premier cycle en dentisterie (18 187 $) ont payé en moyenne les droits de scolarité les plus élevés en 2014-2015, suivis des étudiants inscrits en médecine (12 959 $) et en pharmacie (11 173 $). Ces trois programmes ont connu des augmentations en pourcentage parmi les plus élevées, soit une hausse de 4,6 % en dentisterie, de 4,5 % en pharmacie et de 3,9 % en médecine.

Tous les programmes de premier cycle ont connu des augmentations des droits de scolarité, allant de 2,6 % en éducation à 4,7 % pour les programmes de droit, professions connexes et études du droit.

Les hausses des droits de scolarité des étudiants canadiens des deuxième et troisième cycles sont moins élevées que celles des étudiants du premier cycle

Les étudiants inscrits à un programme de deuxième ou de troisième cycle ont payé en moyenne 6 210 $ en droits de scolarité en 2014-2015, en hausse de 2,8 %. Cela fait suite à une augmentation de 2,3 % enregistrée l'année précédente.

Les droits de scolarité des étudiants de deuxième et troisième cycles ont augmenté dans l'ensemble des provinces, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador, où les frais de scolarité sont gelés depuis 2003-2004, et à l'Île-du-Prince-Édouard. Les hausses ont varié entre 1,1 % en Alberta et 5,2 % en Saskatchewan. Comme pour les étudiants inscrits au premier cycle, les droits de scolarité moyens les moins élevés pour les étudiants de deuxième et troisième cycles se trouvaient à Terre-Neuve-et-Labrador (2 506 $) et au Québec (2 821 $).

Les étudiants inscrits à un programme de deuxième ou troisième cycle en Ontario (8 738 $) ont payé les droits de scolarité les plus élevés. Ils étaient suivis des étudiants de la Nouvelle-Écosse (8 222 $) et de la Colombie-Britannique (7 706 $).

Aux deuxième et troisième cycles, les programmes de maîtrise en administration des affaires demeurent les plus coûteux, suivis de celui de dentisterie

Aux deuxième et troisième cycles, les programmes de maîtrise en administration des affaires pour cadres (39 862 $) et réguliers (27 173 $) sont demeurés les plus coûteux au chapitre des droits de scolarité moyens en 2014-2015. Ils ont été suivis du programme de dentisterie (12 044 $).

Comme pour les programmes de premier cycle, les droits de scolarité ont augmenté pour l'ensemble des programmes de deuxième et troisième cycles, les hausses variant entre 1,4 % en pharmacie et 4,5 % pour les programmes de commerce, gestion et administration publique.

Les droits de scolarité des étudiants étrangers

À l'échelle nationale, les droits de scolarité moyens des étudiants étrangers inscrits au premier cycle ont augmenté de 5,3 % pour atteindre 20 447 $ en 2014-2015.

Cela fait suite à une hausse de 6,8 % en 2013-2014.

Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province où les droits de scolarité n'ont pas augmenté, ces derniers étant également gelés pour les étudiants étrangers. Dans les autres provinces, les augmentations des droits de scolarité des étudiants étrangers inscrits au premier cycle ont varié entre 2,1 % à l'Île-du-Prince-Édouard et 6,9 % en Ontario. Pour les étudiants étrangers inscrits aux deuxième et troisième cycles, les augmentations ont varié entre 1,0 % en Alberta et 7,7 % en Saskatchewan.

Les droits de scolarité moyens des étudiants étrangers inscrits à temps plein dans un programme de deuxième ou troisième cycle se sont accrus de 3,3 % pour atteindre 13 934 $.

Les frais supplémentaires obligatoires

Les services compris dans les frais supplémentaires obligatoires varient d'un établissement à l'autre et peuvent changer au fil du temps. Ils comprennent généralement les frais pour les activités sportives, les services de santé offerts aux étudiants, les associations étudiantes ainsi que les autres frais s'appliquant aux étudiants canadiens inscrits à temps plein.

À l'échelle nationale, les frais supplémentaires obligatoires des étudiants canadiens inscrits au premier cycle ont augmenté de 2,8 % en 2014-2015 par rapport à l'année précédente. En moyenne, ces étudiants ont payé 821 $ en frais supplémentaires obligatoires, en hausse comparativement à 799 $ l'année précédente.

En 2014-2015, les frais supplémentaires obligatoires des étudiants inscrits au premier cycle ont varié entre 226 $ à Terre-Neuve-et-Labrador et 1 069 $ en Alberta.

C'est dans ces deux mêmes provinces que l'on retrouve les frais supplémentaires obligatoires les plus faibles et les plus élevés pour les étudiants inscrits aux deuxième et troisième cycles, ces frais s'établissant à 279 $ à Terre-Neuve-et-Labrador et à 1 333 $ en Alberta. À l'échelle nationale, l'augmentation a été de 2,3 % pour les étudiants de deuxième et troisième cycles.

La Saskatchewan a affiché l'augmentation la plus marquée des frais supplémentaires obligatoires pour les étudiants inscrits au premier cycle, ces frais ayant augmenté de 14,5 % pour s'établir à 394 $. Pour les étudiants inscrits au deuxième ou troisième cycle, la hausse la plus marquée a été enregistrée en Nouvelle-Écosse, les frais supplémentaires obligatoires de la province s'étant accrus de 7,5 % pour s'établir à 692 $. L'Alberta a suivi, ayant enregistré une augmentation de 4,5 % des frais supplémentaires obligatoires, lesquels se sont établis à 1 069 $.

Depuis 2010-2011, les frais « partiellement » obligatoires tels que l'assurance maladie et l'assurance dentaire, auxquels l'étudiant peut renoncer s'il prouve qu'il a une autre couverture comparable, ne sont pas compris dans le calcul des moyennes pondérées des frais obligatoires.

-> Pour consulter les tableaux